LE BEAU PLISSE SOLEIL du thème Landscape

Cette saison Hiver 2018, nous avons créé dans la collection LANSDCAPE, un chemisier blanc dos imprimé avec un plissé soleil. Cette pièce a nécessité un nombre d’heures considérable pour la mise au point. Le plissé soleil demande maîtrise et patience.

Mais qu’est-ce qu’un plissé soleil ?

C’est un tissu dont les plis ont été formés par la chaleur, généralement à la vapeur. Le plissé soleil se caractérise par des plis très fins en haut et plus profonds en bas, pour apporter un joli tombé ample au vêtement.

Artisans plisseurs est devenu un métier rare et les quelques maisons qui travaillent encore cette technique dans la tradition sont toutes très anciennes. Le travail strictement manuel demande un savoir-faire hors du commun.

Comment réalise-t-on un plissé soleil ?

Les plis sont calibrés dans des métiers en carton réalisés sur mesure qui vont mouler le tissu. Un “soleil” peut compter jusqu’à 60 plis réguliers de 3 mm à 1 cm de large. Il est placé en étuve et monté en température entre 85 et 100 degrés afin de donner sa forme définitive au tissu. Le plissé sera permanent seulement sur certaines compositions de tissu. Il ne sera pas possible sur un coton ou une laine par exemple. L’un des supports le plus approprié est le polyester qui une fois plissé ne bougera plus jamais. Nous avons donc utilisé un polyester léger pour le plissé dans le dos et un joli coton blanc pour le reste du chemisier.

Le besoin de tissu d’un plissé soleil est de deux à deux fois et demi la taille finale. Autrement dit, pour un plissé d’un mètre, il est nécessaire d’utiliser avant plissage, 2 mètres cinquante de tissu. C’est donc par définition une technique coûteuse car d’une part, le plissage est une opération délicate d’ un certain prix et d’autre part, le besoin du tissu utilisé est deux fois et demi plus important. Dans le cas d’un tissu imprimé AVENTURES des TOILES avec la technique en quadrichromie utilisée par la marque, nous pouvons bien logiquement expliquer le prix de revient est assez élevé ; tout comme le prix d’un vêtement entièrement plissé d’ISSEY MIYAKE, le maître japonais en la matière.

La difficulté pour ce chemisier fut de raccorder la partie plissée avec le coton plat. Nous devons faire très attention à la coupe et également au montage.

Il y a deux manières de porter ce chemisier : soit dans une version large un peu « over size », soit au contraire, en resserrant le dos avec un lien blanc que nous avons intégré de part et d’autre du vêtement, dans une version plus près du corps.

Photo ci-dessus : Chemisier 948303

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*